Archives pour la catégorie Pacifique Sud (GQ3)

La cale sèche déborde !

J’ai repris un peu sur mon projet de flotte japonaise au 1/3000°. ce coup-ci, c’est du porte-avions, du croiseur léger, des pétroliers et quelques destroyers.

Le Kaga, le plus gros des porte-avions japonais.

La cale sèche déborde ! dans Pacifique Sud (GQ3) KAGA

Le Zuikaku, la grue bienheureuse, sistership du Shokaku.

zuikaku dans Pacifique Sud (GQ3)

Les Soryu et Hiryu.

soryuHiryu

 Le croiseur léger Abukuma.

Abukuma

 Les pétroliers Kenyo maru et Kyokuto maru.

petroliers

 Les destroyers Kasumi, Arare, Ushio, sazanami, Tanikaze et Hamakaze.

dd

Une vue de la flotte

flotte

Les derniers croiseurs lourds

Je viens de finir les derniers croiseurs lourds de la flotte japonaise.

Tout d’abord l’Atago et le Mikuma

atagomikuma.jpg

Puis les deux version du Maya. en 1944, on enlève au navire une tourelle, et on y installe une flopée de pièces légères et de tubes lance-torpilles.

maya.jpg

et les deux version du Mogami. La version 1943 transforme le croiseur lourd en un navire hybride permettant d’embarquer une dizaine d’hydravions de reconnaissance.

mogami1.jpg

 

Enfin, le porte avion léger Zuiho avec son camouflage fin de guerre. Ce n’est pas une erreur, il est bien vert !

zuiho2.jpg

zuiho1.jpg

 

Voilà…

Prochaine objectif naval, des porte-avions…

Cuirassés et croiseurs Lourd Japonais

Alors que j’avance doucement (voir avec du mal) sur mes objectifs pour le Tournoi Normand 2010, dont je ferai la promotion plus tard.

Encore une fois, j’ai été dérouté… Cette fois c’est à cause d’une partie navale. Hervé me propose un scénario fictif dans le pacifique en 1944, je n’ai pas le choix… Je dois accepter. C’est question d’honneur…

 

Samedi matin, j’ouvre un tiroir, je sort mes derniers croiseurs lourds et cuirassés non peint…

tiroirnavale.jpg

Je peint autant que je peux… Peine perdue. Le temps passe trop vite… Il est l’heure de partir au Club.

 

Le scénario va être tout en rythme. La flotte japonaise fuit et doit atteindre, le bord Est. 4 Cuirassés dont le Yamato, 4 croiseurs et 4 destroyers affrontent une flotte Franco-Américaine à la composition identique… La flotte Japonaise en prend plein les reins. Sans compter que j’arrive à m’auto-torpiller deux fois, de plus, mes divisions naviguant trop près, provoque un carambolage gentiment ignorer par Hervé. Le Yamato ne file plus qu’à 8 Noeuds, 1 croiseur Lourd et 2 Destroyers sont coulés, 2 autres croiseurs et un cuirassé sont très endommagé… En face, les quatre cuirassés n’ont presque plus de tourelles, un croiseur léger a été coulé. Un destroyer aussi je crois. Pour le reste, je ne me rappel plus…

PS pour Hervé : J’ai mal mesuré mes torpilles, car je l’ai fait à partir de l’avant du « socle » torpille au lieu de partir du navire… Le Cuirassé n’aurai donc pas été torpillé.

 

Bref, voici mes dernières peintures… Celle que je voulais peindre pour la partie. Cette fois j’en ai fini avec les cuirassés…

Le Musashi, le sister Ship du Yamato.

musashi.jpg

 

Le Yamashiro et le Fuso.

yamashirofuso.jpg

 

Le Hyuga  et l’Ise avant leur transformation en cuirassé Hybride.

isehyuga.jpg

 

Le Hyuga et l’Ise, après la bataille de Midway.

isehyugatardif2.jpg

 

J’avance aussi sur les croiseurs lourd… Je viens de finir ceux de la classe Myoko…

croiseursmyoko.jpg

 

La flotte Japonaise avance bien. Il me reste à peindre 4 croiseurs Lourd, dont le Mogami et le Maya en deux versions, soit 6 modèles. Une quinzaine de croiseurs Léger, et beaucoup de Destroyers. J’ai acheté aussi des navires de transport. Quant aux Portes-avions, Je vais devoir commander des modèles d’avions car, je n’ai plus rien pour garnir mes ponts d’envol. En cale sèche, 4 portes-avions sont en cours de peinture. Bientôt (après le tournoi Normand 2010), le Kaga, le Hiryu, le Zuikaku et le Zuiho feront leurs premiers ronds dans l’eau…

 

 

 

 

 

 

 

Deux porte-avions de plus

C’est vraiment les navires les plus difficiles à peindre… Je parle bien sûr des porte-avions…

Le pont avec les lignes, les pointillés, les Marquage divers et variés… Bref j’appréhende lorsque je vais faire ceux avec les camouflages verts.

En voici deux que je viens de terminer : L’Akagi et le Junyo… Ceux sont des figurines Navwar au 1/3000°.

junyoetakagi.jpg

junyo.jpg

akagi.jpg
Comme J’avance pas mal en peinture, j’ai eu le temps de faire en bonus trois Gros Hydravions « Emily » H8K.

emilyh8k1.jpg

emilyh8k.jpg

 

Samar, 25 octobre 1944

Le 20 octobre 1944,  Les troupes américaines débarquent à Leyte dans l’archipel des Philippines… C’est la VIIe flotte du vice-amiral Kinkaid qui se charge de l’invasion pendant que la IIIe flotte de l’amiral Halsey la couvre au Nord.

Quelques jours plus tard quatre escadres Japonaises s’engage dans l’archipel. Venant du nord « la flotte Mobile » sert de diversion commandée par le vice-amiral Osawa. Venant de l’Est, « la force Centrale » Commandé par Kurita va traverser l’archipel en son milieu en passant par le détroit de San Bernadino. Enfin, la Force Sud dirigée par Nishimura et soutenu par la flotte d’arrière garde de Shima iront fermer la pince sur la flotte d’invasion en débouchant par le détroit de Surigao.

1944leyte.jpg

Le 23 octobre, Deux sous-marins américain repère la flotte de Kurita et lui torpille deux croiseurs et en endommage un autre. La flotte de Nishimura au Sud est elle aussi repéré, mais elle subit que de légères attaquent aériennes.

Le 24, La « Force Centrale » de Kurita subit de plein fouet les attaquent aériennes et cela pendant toute la journée, un croiseur est mis Hors de Combat, les Cuirassé Nagato et Yamato subissent plusieurs impacts. Les escadrilles Américaines s’acharne sur le super-cuirassé Musashi (SisterShip du Yamato) qui fini par sombrer en fin d’après midi, dans la mer de Sibuyan après avoir encaissé 18 Bombes et 20 torpilles… L’Amiral Kurita décide alors de faire demi-tour à sa flotte.

findumusashi.jpg

Au même moment, l’amiral Halsey apprends la découverte de la flotte d’Osawa et ses porte-avions au Nord-Est des Philippines… Il décide alors de saisir la possiblilité de détruire les derniers porte-avions japonais et envoie toute sa flotte vers le Nord sans avertir Kinkaid.

Cependant, le vice-amiral kurita décida après au bout d’une heure de faire à nouveau marche vers la passe de San Bernadino.

laforcecentrale.jpg

laflottedekurita.jpg

 Au Sud, Les flottes de Nishimura et Shima s’avancent sans trop de dégats au long de la journée. Mais vers 2h00 du matin dans le détroit de Surigao, la flotte de Nishimura est attaquée par de vedettes rapides, puis par des destroyers lançant des torpilles avant de se faire pulvériser par deux ligne de croiseurs et cuirassés américains. Un seul navire survivra. Shima voyant le désastre fait faire demi-tour à son escadre.

 

Le 25, l’amiral Halsey lance les escadrilles de ses porte-avions sur la flotte d’Osawa qui subit d’énormes dégats. Ce dernier met cap au Nord espèrant ainsi occuper Halsey autant que possible… 

 

La bataille de Samar

Sans surveillance, la flotte de Kurita Surgi du détroit de San Bernadino, oblique vers le Sud et tombe par surprise sur « Taffy 3″, un groupe de porte avion d’escorte du contre-amiral C.A. Sprague.

taffy3.jpg

gambierbaykalininbay.jpg

Peu avant 7h00, prévenu par un avion, les 6 porte-avions d’escorte mettent cap à l’Est afin de les mettre dans le vent pour le décollage des appareils. au même moment, ouvrant le feu à 30 000 m, la première salve du Yamato tombe au milieu de la formation. Très vite le White Plains se retrouve encadré par les salves… Puis c’est au tour duSaint-Lô.

whiteplainsencadrpaarl.jpg

Sprague ordonne alors au 7 Destroyers de se sacrifier pour ralentir les Japonais. deux croiseur sont touché par leurs torpilles.

hoelattaquelatorpille.jpg

L’aviation réussi à coulé deux croiseurs de plus.

attaquearienne.jpg

Au fur et à mesure, les porte-avions d’escorte sont touché par les tirs des navires Japonais.

lescvesouffrent.jpg

uncveenfeu.jpg

Ne connaissant pas la position des flottes Américaines, ayant subit des pertes et voyant se profiler à l’horizon des batiments (en fait « Taffy 2″ dont les appareils attaquent la flotte de Kurita), le vice-amiral Japonais décide de faire demi-tour ignorant que c’est le seul rempart (assez mince d’ailleurs, car « Taffy 2″ est composée de la même manière de « Taffy 3″ et n’ont presque rien pour arrêter les Japonais)  entre ses Cuirassé et les navires de débarquement…

 

Ordre de bataille Américain

6 Portes avions d’escorte  : Fanshaw Bay, Saint-Lo, White Plains, Kalinin Bay, Kitkun Bay, Gambier Bay.

4 Destroyers d’escorte : Dennis, John c. Butler, Raymond, Samuel B. Roberts

3 Destroyers : Hoel, Hermann, Johnston

 

Ordre de bataille Japonais

4 cuirassés : Yamato, Nagato, Kongo, Haruna

6 Croiseurs Lourd : Haguro, Chokai, Kumano, Suzuya, Tone, Chikuma

2 Croiseurs léger : Noshiro, Yahagi

11 Destroyers : 6 de classe Yugumo, 4 de classe Kagero et le Shimakaze

 

 

 

Mer du Sud

Et non, … Ce n’est pas sur les belles plages de sable que fréquente les vahinés que cet article va porter, mais sur les combats aéronavals entre les Japonais et les Américains autour de l’archipel des îles Salomon lors de la dernière guerre mondiale.

copiededscf1639.jpg

Du mois d’Aout 1942 au mois de janvier 1943, les batailles navales vont s’enchaîner…

Dans l’archipel des Salomons, les américains viennent d’établir une tête de pont sur l’île de Guadalcanal et ont capturé Henderson field, un petit aérodrome, mais les combats font toujours rage car les japo nais s’accrochent au terrain. La prise de cette île est d’une importance capitale, car elle permettrai de lancer une offensive vers Rabaul, une grande base japonaise dans le  pacifique sud.

La bataille de Savo 

le 7 août 1942, l’amiral Mikawa envoya une puissante force de croiseurs pour attaquer les convois d’invasions américains. Bien que les alliés s’attendaient à une réaction des japonais, et bien qu’un bombardier australien aperçu la flotte japonaise, le message fut transmis avec des erreurs et 8 heures de retard. L’amiral américain Turner fit placer les croiseurs pour effectuer des patrouilles de nuit, inconscient du danger qui les menaçaient.

turner.jpg mikawa.jpg

Dans le milieu de la nuit du 9 aout, les croiseurs japonais contournèrent la pointe sud de l’île de Savo sans être détecté par un destroyer américain. Plusieurs minutes passent avant que l’alerte soit donnée, mais il est trop tard, le croiseur australien Canberra est touché de plein fouet par les obus et les torpilles de l’escadre japonaise.

dscf2725.jpg

 Obliquant vers le nord, la flotte japonaise se heurte aux croiseurs américains qui venaient vers le lieu des combats. Le Quincy, l’Astoria et le Vincennes furent pris dans un tir croisé et subirent le même sort que le Canberra, un autre fut endommagé ainsi que deux destroyers.

dscf2726.jpg

 Il ne restait que des forces éparpillés pour défendre les convois, rien n’aurai pu arrêter les japonais… Mais curieusement, l’amiral Mikawa ordonna le retour sur Rabaul, ce qui sauva les convois américains d’une destruction certaine…

 

Et hop un p’tit lien sur les navires  coulés dans ce qu’on appel aujourd’hui encore « le fond de féraille »

Image de prévisualisation YouTube

 

PLAY ! |
sunnyfalsone |
mangaland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Polygames * Retro-Gaming
| Système Phenix 2010
| news02