La campagne du Soudan

« Le Nil, avait toujours été là, Longtemps avant Le Caire, longtemps avant les tombeaux des rois. Il était la raison, l’origine de tout. Il est assez malaisé de savoir quelle distance exacte a parcouru ce fleuve…

a1a.jpg

 Voici l’eau des pluies tombées sur l’Abyssinie…

Voici l’eau sortie des grands lacs d’Afrique Centrale et qui se sont écoulées sur six mille cinq cent kilomètres pour verdir l’Egypte…

Le Nil a un long passé. L’histoire de Khartoum, elle, est de date récente, elle remonte à moins d’un siècle, autrement dit à hier dans cette partie du monde.

 a3a.jpg

Cependant si loin que l’on revienne en arrière, tous les souvenirs du Nil ont plusieurs choses en commun. Ainsi en cette région, Dieu fut toujours présent ou si l’on préfère, les Dieux..

a5a.jpg

Il semble avoir été absolument impossible de vivre au bord de ce fleuve sans avoir entrevu l’éternité. Et le mystère est là en permanence. On y est jamais sûr de rien. On s’y heurte à des questions auquel nul ne peut répondre.

a6a1.gif

Autre chose, comment se fait-il que tout y fut si énorme, si démesuré et plus grand que la nature ? Vanité ? peut-être. Ou vision, la vanité a toujours marchée de pair avec elle. Et c’est là un des éléments de ce récit. Mais c’est le Nil qui demeure le fait primordial, le Nil et bien entendu le désert…

Avancez, remontez le Nil, laissez l’Egypte et les terres vertes derrière vous, entrez au Soudan. Un million six cent mille kilomètres carré de déserts et de brousailles…

 a11a.jpg

 Ce fut là, que sortit de ce vaste néant brûlant de l’afrique, un homme du Nil, un visionnaire fait de mystères et de vanité, surgit vers 1880 pour défier d’abord l’Egypte puis ensuite le monde. Il se faisait appeler le Mahdi, « celui qu’on attendait ». Il rassembla ses hommes des tributs du désert et proclama la guerre sainte…

a10a.jpg

L’Egypte, engagea une armée de dix mille soldats dont elle confia le commandement à un militaire Anglais de carrière. Ils remontèrent le Nil sur deux mille cinq cent kilomètres, gagnèrent Khartoum et s’enfoncèrent dans le désert pour y anéantir le Mahdi. Notre Histoire aurait pu prendre une tournure bien différente, si le colonel William Hicks, avait oublié, à condition qu’il eu connu, l’élément principal du Soudan : son immensité. Le Mahdi l’y attira toujours plus loin, toujours plus loin… »

Voilà, une petite présentation pour la campagne du Soudan, issue de la voix OFF du film « Khartoum »…

khartoum1966.jpg

 

 

Le lien pour le début du film et ce qui arriva à la colonne du Colonel Hicks…

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

 


3 commentaires

  1. Sylvain dit :

    Jolies photos !
    Mais elles sont ou les figs ?

    Dernière publication sur Figurin'Hist : On va leur percer le flanc ran tan plan ... ...

  2. yves dit :

    il faut qu ils finisse d abord les maisons lotow on verra apres pour les figus

  3. gerard dit :

    salut thomas

    super les photos mais je m’aperçois qu’il ny a pas de fig mahdistes!!!!!!!!!!!!

    alors !!!!!! peu meiux faire !!!!!!!!!!!!!!!!

    de mon côté mon premier corps mahdiste est fait!!!!!!!!!!!

    enfin pour finir !!! bon courage pour ton site c’est bien partit!!!!!!!!!!!!!

    gerard

Répondre

PLAY ! |
sunnyfalsone |
mangaland |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Polygames * Retro-Gaming
| Système Phenix 2010
| news02